Les aides Non classé Préparer l'arrivée de(s) bébé(s)

Tout savoir sur le congé spécifique de paternité en cas d'hospitalisation de l'enfant

On est d’accord, le nom de ce congé n’a rien de très glamour. Mais c’est pourtant une petite révolution pour les parents, et notamment les papas, qu’il faut absolument connaitre !

Lorsque nous préparions l’arrivée des triplés, je m’étais renseigné sur les différents types de congés pour accompagner la maman dans cette belle aventure. A l’époque, cela se résumait à trois congés : les traditionnels 3 jours de naissance, le congé paternité de 11 jours pour les naissances simples et 18 jours pour les naissances multiples (quelle aberration dans un cas comme dans l’autre, bref !), et enfin le congé parental.

Un congé ouvert à tous les salariés

Mais depuis le 1er juillet 2019, le congé spécifique de paternité en cas d’hospitalisation de l’enfant a été légalement adopté. C’est une belle avancée qui permet au père de prendre davantage de place dans l’accompagnement de l’enfant dès sa venue au monde. Concrètement, c’est un congé qui intervient lorsqu’un enfant a été, immédiatement après la naissance, hospitalisé dans une unité de soins spécialisés. Cela peut être, par exemple, un service de néonatologie dans le cas d’une naissance prématurée.

Il existe plusieurs conditions à respecter pour bénéficier de ce congé. Je vous partage le lien du gouvernement qui détaille assez bien toutes les conditions et les réponses aux questions possibles. En synthèse, il est ouvert à tous les salariés, sans condition d’ancienneté et qu’importe le type de contrat de travail.

51 jours de congés cumulés possibles

Autre point fort, ce congé peut aller jusqu’à 30 jours calendaires consécutifs tant que l’enfant est hospitalisé, et se cumule avec les autres congés. Ainsi, pour une naissance multiple, cela peut donner 18 + 30, soit 48 jours de congés auxquels on peut ajouter les 3 jours de naissance. C’est encore peu, mais cela permet déjà d’avoir presque deux mois plein, ce qui n’est pas de trop pour gérer correctement (et émotionnellement) l’arrivée des enfants, entre les séjours et les allers-retours à l’hôpital.

Enfin, ce congé peut débuter ultérieurement au premier jour d’hospitalisation et s’achève automatiquement à la sortie de l’hôpital. Pour en bénéficier, il faut bien penser à avertir son employeur au plus tôt et lui faire parvenir chaque semaine les bulletins d’hospitalisation de ou des enfant(s).

Je vous mets également le lien d’un article réalisé ici par l’association SOS Préma sur le sujet et qui explique les démarches à réaliser auprès de l’employeur. Cette association s’est largement battue pour faire adopter ce congé et nous a grandement aidé pour mettre en place ce dernier avec les triplés. On ne peut que vous encourager à les solliciter (et les féliciter !) si besoin. Grâce à eux, nous avons pu voir le premier mois de nos trois bébés à l’hôpital sans le stress du travail ou du salaire. C’est inestimable.

par Papa Triplés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :