Bébé(s) et zéro déchet On a testé pour vous

Défi zéro déchet et équipements bébé : les vêtements

Avec l’arrivée des triplés, pas question de renoncer au zéro déchet ! Retrouvez notre série consacrée aux équipements pour bébés, où l’on vous partage nos bons plans et astuces zéro déchet. Cette semaine, les vêtements pour bébés.

Que l’on attende un ou plusieurs enfants, le besoin sera le même : comment habiller au mieux sa progéniture à moindre frais ? On ne va pas se mentir, avec les triplés, on a vite commencé à paniquer à l’idée de tout ce qu’on allait devoir acheter. Parce qu’un nouveau-né devient rapidement un bébé, et qu’il bascule dans l’enfance avant qu’on ait le dos tourné. Résultat : entre les bodies, pyjamas, chaussettes, gigoteuses (ou turbulettes), capes de bain, bavoirs, manteaux, pulls, etc. Enfin vous avez compris, ça en fait du linge !

Pour s’en sortir, on s’organise et on réfléchit en tenant compte de trois critères clés dans notre défi zéro déchet sur les vêtements des bébés :

  • La qualité des vêtements : peu importe s’ils ne sont pas neufs ou modernes, tant qu’ils sont en bon état.
  • Le coût des vêtements : on vise le gratuit et on se fixe des limites pour rester dans un budget raisonnable. Et on évite d’acheter du neuf !
  • La provenance des vêtements : pas question de se faire envoyer des vêtements de seconde main du bout de la France quand on a les mêmes au coin de la rue.

Une fois d’accord sur ça, c’est parti pour découvrir les joies de la recherche de vêtements pour bébés !

Les braderies, super rapport qualité/prix

Hasard du calendrier, nous avons su qu’il y aurait des triplés à l’approche de l’été. Réflexe immédiat : les braderies (ou brocantes). Après avoir noté celles près de chez nous, nous y sommes allés avec un budget prédéfini (entre 10 et 20 euros, 30 si coup de cœur) et une liste de vêtements en tête. A chaque fois, nous avons pu en repartir avec de belles trouvailles à moindre frais. Comptez 0,50€ le body et 1€ le pyjama, contre une dizaine d’euros minimum en magasin. Et en faisant un lot, vous faites vite baisser la facture.

Les braderies ont aussi d’autres atouts : la discussion enrichissante avec les parents, les vêtements souvent triés par sexe et par taille qui nous font gagner du temps, les compléments que l’on peut faire si l’on trouve des jouets ou d’autres équipements, sans oublier le fait de prendre l’air et de se balader en profitant de l’odeur des frites ou des crêpes.

Les proches, la solution de la gratuité

L’inconvénient des braderies, c’est qu’on ne vous offrira rien… et c’est normal. Heureusement, vous pouvez compter sur la famille et les proches pour ça. Si vous avez un peu de chance, la grande sœur ou le grand frère ont déjà procréé et vous feront partager les vêtements des petits, à moins que ce ne soit parmi les cousin.e.s qu’il faudra se tourner Dans le cas contraire, les parents se feront une joie de ressortir les vêtements que vous portiez à la naissance et dont ils n’ont pas voulu se séparer (« Comment ça plus à la mode ? »).

Dans notre cas, nous avons pu récupérer un peu de vêtements de la famille et des parents. Mais nous avons surtout eu la chance d’avoir un collègue du papa ayant eu une fille et des jumeaux dans la foulée. Ils ont accepté de nous prêter de nombreux vêtements en très bon état. Et puis nous avons aussi eu un petit miracle. Au détour d’une discussion dans un groupe Facebook sur le thème du… zéro déchet, nous avons été sollicités par une maman. Touchée par notre histoire, elle nous a invité chez elle et nous a carrément proposé de nous… donner l’ensemble des vêtements qu’elle avait ! De quoi habiller les triplés jusqu’à leurs 2 ans. Magique.

Emmaüs, Le Bon Coin, Facebook…

Si, malgré tout ça, il venait encore à vous manquer des choses, il reste d’autres solutions. D’abord, pensez à toutes les friperies bon marché, mais aussi les structures bénévoles près de chez vous type Emmaüs. Elles regorgent d’habits de qualité à prix défiant toute concurrence et vous ferez une bonne action.

Ensuite, Internet et les réseaux sociaux sont une bonne alternative pour cibler un besoin particulier. Le Bon Coin en premier lieu, mais aussi la Marketplace de Facebook, voire Vinted. Nous partons du principe que la seconde main est la priorité dans la démarche et qu’elle permettra forcément de faire de belles économies.

par Papa et Maman Triplés

(3 commentaires)

  1. Merci pour cette série de billets inspirants. Je ne suis pas encore dans une démarche de conception mais je voudrais tellement être la Minimaliste et économique possible avec mes futurs enfants. Pour les vêtements, je pensais, tout comme vous, aux brocantes mais aussi aux lots sur Vinted ☺️ La seconde main pour moi est de rigueur, surtout que quand ils sont petits ils grandissent tellement vites et changent de tailles parfois même en quelques semaines ! Un enfant ça reste un gros investissement financier alors autant faire des économies, bonnes pour le portefeuille et écologique ☺️
    Bonnes fêtes à vous et bon week-end 😘

    J'aime

    1. Merci à toi pour ton retour ! ☺️ Effectivement, ils grandissent tellement vite que cela n’a aucun intérêt de tout acheter neuf. On réalise d’ailleurs que nous avons même acheté trop sur les brocantes puisque certains pyjamas 1 mois ne leur vont déjà plus. Comme tu le dis, on mettra sûrement cela sur Vinted, et ce qui ne part pas sera donné à des associations. Après, ne te mets pas la pression et fais ce que tu peux ou ce qui te semble bien, c’est déjà énorme ! Belle journée 😘

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :